Forum Roleplay regroupant Humains, Vampires et Démons
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un échappé

Aller en bas 
AuteurMessage
kheldar
Chef Hybride
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 03/12/2009
Age : 30
Localisation : en fuite

MessageSujet: Un échappé   Mar 8 Déc - 18:05

Un jeune homme 25 ans tout au plus, de grande stature s'approche d'une porte identique en tout point au 5 autres qu'il a laissé derrière lui et au 8 suivante du couloir. A sa démarche on le devine musclé et rompu aux combat. Il porte un uniforme une chemise vert sombre portant l'écusson de l'institut médical de Bella Vicenza, un pantalon noir, a sa ceinture pend une torche, et un pistolet.
Il y reste quelques instant, ses entrailles nouées par appréhension sinon par la peur. s'armant de courge il toque deux fois, puis entre. Un homme est assis dos a lui a un petit bureau. L'homme de dos porte une blouse blanche et un pantalon en lin lui aussi blanc. il a des longs cheveux grisonnant lui arrivant juste sous les épaules et ramené en arrière en queue de cheval.
"excusez moi docteur Sherman mais un incident est survenu".

Le Dr Sherman fait lentement pivoté sa chaise.
"Un incident dites vous ?"
"heuu .... oui quelques pensionnaire se sont échappé ... ceux de l'unité 21"

Les yeux du médecin prirent une lueur inquiétante.
"L'unité 21, tiens donc, comment les plus dangereux et les plus surveillé ont ils pu échapper a vôtre surveillance assidue je l'espère."
Un sourire mauvais naquit sur le visage de cet homme.
"Combien se sont échappé ?"
"... heuu.. tous monsieur." balbutia le jeune garde.
"Huum tous, comme c'est intéressant, voyons a quel point mes petits protégé ont changé et sont capable de s'adapter. Envoyez vos hommes les retrouver mais qu'ils ne les approchent pas, qu'il les surveillent, j'attends des rapports tout les jours et j'espère que vous ne faillirez pas a votre tache cette fois ci."
"Oui mosnieur".

Le jeune homme tourna les talons et sortit le plus rapidement permis par sa fierté.

_________________
Lorsqu'une la connerie est tombé sur terre j'ai du la prendre en pleine tronche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis

avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 29

MessageSujet: Re: Un échappé   Mar 15 Déc - 20:52

Une forme encapuchonnée avançait dans les couloirs immaculés de l'institut médical. La cape noire de la jeune femme n'était pas facile à dissimuler parmi les blouses blanches des infirmières qui s'affairaient. Il fallait une diversion, et vite.

Alors qu'un médecin s'avançait pour lui demander si elle avais besoin d'aide en quoi que ce soit, Isis, qui cachait son visage animal sous sa capuche, toussa en se recroquevillant en avant à la manière d'une personne âgée.


"Pourriez vous, mon bon monsieur, m'accorder un peu de temps... je n'ai plus beaucoup de temps à vivre, et j'aimerais discuter une dernière fois avec une personne aussi charmante que vous."

Isis s'avançait un peu dans ces propos, n'ayant jamais vu le visage du docteur. Celui-ci fut tout de même pris de pitié pour cette "gentille vieille dame", et l'amena à son bureau. A peine eut-on entendu la porte de fermer qu'un bruit sourd résonna dans les couloirs, mais tous semblaient bien trop affairés pour y prêter attention. Isis se tenaient droite devant le corps inconscient du docteur. Il n'avais pas été difficile de mettre cet homme à terre, car il était relativement chétif, et elle l'avait surpris. Elle se pencha alors sur lui et commença la fouille. Elle ne trouva rien de bien particulier dans les poches du médecin, si ce n'est un passe.

Emportant la carte magnétique, elle alla cacher le corps de l'homme sous son propre bureau, ne voulant pas le tuer pour éviter de créer de scandale en cas de découverte du corps. Ce fut alors au tour de la salle d'être fouillé, mais les recherches furent également infructueuses. Il n'y avais aucun outil ou ustensile de chirurgie dans ce bureau. Isis enfila alors la blouse blanche de sa victime, mais dans l'incapacité de cacher son visage avec elle se contenta de la prendre sur ses épaules, au cas ou elle aurait oublié une chose durant la fouille.

S'en suivit alors une partie de cache-cache entre la jeune hybride et le personnel hospitalier. Isis utilisait les coins d'ombre à son avantage, cherchant à se diriger vers les salles opératoires. Elle finit par se perdre en tentant d'éviter de se faire repérer et se retrouva devant une porte munie d'un lecteur de carte magnétique. Elle passa la carte du docteur assommé plus tôt et la lourde porte de fer s'ouvrit sans faire le moindre bruit. Isis s'y engouffra en entendant des bruits de pas dans le couloir voisin, et la porte se referma derrière elle sans faire plus de bruit que la fois précédente. Isis se remit alors à jouer les femme invisible en avançant dans les couloirs.

Les salles étaient bien différentes d'avant. On pouvait voir des appareils de haut niveau technologique dont l'utilité échappait totalement à la jeune chirurgienne novice. Ce qui la sortie de ces rêveries médicales furent les bruits d'une agitation toute proche, comme une personne courant dans les couloirs. Isis se cacha alors dans un nouveau coin sombre, espérant ne pas être repéré dans cet endroit étrange.

Cependant, tout ce qu'elle vit ne furent que deux scientifiques qui passaient devant la zone d'ombre sans la voir. Laissant échapper un soupir, Isis baissa sa garde un instant. C'est alors qu'une voix miéleuse semblant venir de nulle part lui murmura à l'oreille.


"Alors? On se glisse ici sans permission?"

Avant même d'avoir le temps de se retourner, Isis sentis un violent coup la frapper à la nuque, et ce fut les dernières images qu'elle vit pour un long moment.

La jeune hybride ne rouvrit les yeux que bien plus tard. Elle ne sentais plus son corps, et regarda autour d'elle. Elle se trouvait dans une sorte de bocal de verre, remplis d'un liquide translucide. Elle regarda ses bras flottant légèrement dans le liquide pour remarquer une perfusion sur son bras. Visiblement on la droguait pour la maintenir inconsciente. Elle pouvait apercevoir ses équipements sur un bureau plus loin. Les effets de la drogue ne tardèrent pas à reprendre en vigueur, et elle sentis ses yeux se fermer. C'est alors qu'un grand bruit retentis, et que la porte vola dans les airs pour s'abattre brutalement sur des machines, visiblement une sorte de tableau de contrôle. Ce devait être ça, car la dose de drogue se stoppa net, et que l'incubateur dans lequel elle était s'ouvrit, libérant le liquide sur le sol. Visiblement il s'agissait d'une mesure de sécurité, car le masque à oxygène avais également été coupé sous le choc.

Toussant et crachant le liquide présent dans ses poumons, Isis se redressa lentement. Elle récupéra rapidement ses vêtements et équipements avant de plier la blouse, toujours présente parmi ses affaires, et de s'en servir comme d'un sac. Elle jeta alors son dévolu sur tout les objets de chirurgie se trouvant dans la salle. Elle avais une chance inouïe de ne pas avoir été encore tuée, car la salle ressemblait à une salle d'opération, pleine de scalpels, de fioles de désinfectants, de calmants divers et d'autres outils.

Alors que la jeune fille allait sortir avec son butin, ce qui ne l'avais pas choquée sur le coup revint à la surface: Qu'est-ce qui avait fait sauter la porte? Des bruits lourds avaient été entendu d'un peu partout, et Isis regarda les restes de la porte. Sous le choc, elle vit qu'un homme avais été projeté dessus avec une telle force qu'il avais emporté la porte sous l'impact. De peur de croiser quelqu'un ou quelque chose capable de tels prodiges, elle se précipita hors de la salle, mais elle reçut une sorte de piqure à l'arrière de l'épaule. Elle y plaça sa main, pour remarquer la présence d'une fléchette anesthésiante.

Isis chancela quelques instants, et se retourna, faisant face à un homme en blouse qui souriait.


"C'est très vilain de partir sans dire au revoir, mademoiselle."

A n'en point douter, il s'agissait de la voix entendu tantôt. Mais alors qu'elle faisait un pas en arrière pour se préparer à fuir elle se sentis chuter, car ses jambes ne la supportaient plus. Ce fut alors une sensation étrange. Une sorte de grand bras d'écaille la rattrapa au vol. Elle ne parvint qu'à lever la tête pour entrapercevoir un visage flou. Des coups de feu retentirent à ses oreilles, mais elle tomba sous l'effet de l'anesthésiant, et ne se réveilla que plus tard.

A son réveil, Isis se trouvait dans une sorte de chapelle abandonnée. A ses pieds il y avait le "sac" de fortune, fait avec la blouse, et qui contenait les outils de chirurgie. Isis chercha des yeux son sauveur, mais il n'y avais personne. Elle se mit alors dans la tête de le retrouver pour le remercier, malgré qu'elle ne se souvienne que d'un visage flou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un échappé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un fou échappé de l'asile
» Le retour du Mollah Omar
» Lettre de Jean Eric René à un hurluberlu qui s'attaque à Lanlande Manigat
» 02. Les Survivants
» Le souffle à peine échappé | Alone... [-18]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Noche de Sangre :: En dehors de la Ville :: Institut Medical de Bella Vicenza :: Laboratoires Souterrains (Secrets)-
Sauter vers: